MAUX

23 juin, 2008

Eve je t’aime

Classé sous Nettoyage de printemps — maux @ 16:51

Envie de baiser à fond une femme du monde. Lui lécher la foufe à en avoir des crampes à la langue et lui fourrer la bite dans la chatte et l’index et le majeur dans le cul. Encore. Et encore. Et encore. Et encore. Et encore. Eve que j’ai baisée, par tous les trous. Je l’ai baisée par la bouche. Je l’ai baisée par la chatte. Je l’ai baisée par le cul. Pendant des heures et des heures. Des nuits et des nuits. A l’aimer. A bander rien qu’en regardant ses yeux par moments révulsés et son visage détendu et tordu par les spasmes de jouissance. Oui, Eve, je t’ai aimée. Aimée. Aimée. Tu étais belle, belle, belle et terriblement sexy. Après je suis parti. On ne s’est plus vus. J’étais à Marseille et toi à Vincennes. Tu m’as appelé maintes fois pour venir me voir. Je t’ai maintes fois envoyée promener. J’ai eu tort. J’étais obsédé par les whiskies et les marches forcées autour de la gare Saint Charles. Oh oui Eve je regrette que tu n’aies pas eu mon âge. Nous serions partis seuls tous les deux et je me serais fondu en toi. 

Laisser un commentaire

La route vers l'enseignement |
AVOIR OU NE PAS AVOIR LA PO... |
Just the story of a girl |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une voix dans ma tête
| News tunisienne
| le routar de sl